24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:16

 

 

En ce début 2017, je vous présente un nouvel album !

Aventures épiques, combats héroïques, batailles historiques et quêtes initiatrices. La bande son orchestral et tribal, d'une saga fantastique ! 

 

 

William Pigache - dans album
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 15:09

 

William Pigache - dans album
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 13:41

 

Je vous propose un "album-concept", pour de l'illustration sonore,  autour du folklore de la musique de Western,
en appuyant sur son aspect rural, aride et profondément humain, sans tomber dans les clichés du genre.
Du swing, du stride, du folk.
Avec du Washboard, whistler, banjo,guitares, piano, voix
...

 

L'air sifflé du héros solitaire, les traversées de paysages à cheval, la chaleur et la poussière.

William Pigache - dans album
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 09:20

Bonjour à tous

 

Une nouvelle maison d'édition musicale  s'est créée.

De nombreux compositeurs talentueux nous ont fait confiance.

Je vous invite à consulter notre catalogue que j'approvisionne régulièrement en nouveautés:

 

William Pigache - dans Musique à l'image
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 23:55

 

Quand le sang rencontre la plume,

La musique s'éveille

Dans un souffle.

 

  .

William Pigache - dans Musique à l'image
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 09:09

Lou a peur du noir

 

Son nom c'est Lou / Comme par hasard
Le hasard joue / Des tours bizarres
Et il s'en fout / De son foutoir
S'en fout que Lou / Ait des cauchemars

Toute seule la nuit
Dans son grand méchant lit
Lou a peur du noir

Alors le soir / Les pas de Lou
S'en vont pour voir / Pour voir le bout
De son histoire / L'histoire de Lou
Qui rentre tard / Qui dort debout

Toute seule la nuit
Dans son grand méchant lit
Lou a peur du noir

À chaque tombée du jour
Quand Lou est aux abois
Les hommes ont faim de Lou
Et Lou hurle à l'amour…


Son nom c'est Lou / Et tous les soirs
Elle voit jusqu'où / Va le hasard
Et elle se joue / Des tours bizarres
À pas de Lou / À grands écarts

Toute seule la vie
Dans les grands méchants lits
Lou a peur du noir

À chaque tombée du jour
Quand Lou est aux abois
Les hommes ont faim de Lou
Et Lou hurle à l'amour…


À chaque tombée d'espoir
Quand Lou a la gueule de bois
Les hommes ont peur de Lou
Et Lou hurle à l' amour...

Paroles : Sophie Gascon

William Pigache - dans Chansons
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 15:43

Inspiré par les tambours japonais, cette série de cinq titres " Les Trois Tambours"  raconte des scènes de combats, des courses poursuites, des armées en marche. Une série guerrière avec juste trois tambours : deux bendirs(percussions du maghreb), et un bodhràn (percussion irlandaise).

Action !

 

 

 

3T

The duellists  

 

 

 

Forward ! :

 

 

 

Arena :

 

 

 

 

 

Course dans la steppe :

 

 

 

Legion :

William Pigache - dans Musique à l'image
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 11:42

Voici  une chanson écrite et enregistrée avec La Compagnie du Serpent Bleu.

Ce groupe est une formation acoustique Latino-oriental, dont voici les membres :

This is "Hombre ", a song written and recorded with The BlueSnake Company,

a "Latino-Oriental" unplugged band :

 

Henri de la Taille : Contrebasse. Doublebass
Romain Calibre : Violoncelle, choeur. Cello, voices
Juliette faure : Flûte traversière, choeur. Traverse flute, voices
Sam mahboub : Congas, cajon, percussions, choeur. Drums
William Pigache : Chant, Guitare, orgue nord électro.Singer, Guitar, Nord electro

Karim Arab : Guitare manouche, Gypsy Guitar.

Cette chanson s'inspire des rhytmes du "Son "cubain,

sur une texte de Sam Mahboub.

Bon écoute !

This a song inspirated by cuban rythme.

Enjoy listening !

William Pigache - dans Chansons
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 20:14



William Pigache - dans Musique à l'image
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 13:25

Barbara

Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
É panouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abimé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.

Jacques Prévert, Paroles

William Pigache - dans Poèmes chantés